Pathologie

Crise d’épilepsie : définition, causes et conséquences

Crise d'épilepsie definition

L’épilepsie est une maladie qui se caractérise par l’apparition de crises épileptiques chroniques. Ces dernières se traduisent par un dérèglement transitoire et soudain de l’activité électrique du cerveau. Sans causes identifiées réellement, ces crises touchent aussi bien les adultes que les enfants.

L’épilepsie en quelques points

L’épilepsie est une maladie du cerveau à laquelle viennent s’associer plusieurs anomalies à savoir :

  • Survenue soudaine de crises épileptiques.
  • Présence de prédispositions cérébrales à générer des crises suite à des lésions favorisant ce phénomène.
  • Apparition de troubles variables pouvant survenir après évolution de l’épilepsie tels que les troubles psychologiques ou cognitifs.

Une crise d’épilepsie se caractérise principalement par des décharges excessives et brusques de signaux électriques au niveau du cerveau. Ces éclairs qui parcourent les neurones apparaissent généralement dans le cortex. Ainsi, deux phénomènes peuvent se produire.

Dans le premier cas, l’influx nerveux peut rester localisé dans le foyer épileptogène engendrant ainsi des symptômes différents et variés dans certaines parties du corps (épilepsie partielle).

Dans le second cas, les décharges peuvent se diffuser à travers tous les neurones et des symptômes touchant l’ensemble du corps peuvent apparaître (épilepsie généralisée).

Les maladies épileptiques sont de gravité relativement variable et dépendent ainsi de certains facteurs que nous mentionnerons dans la liste suivante :

  • Le moment et l’âge d’apparition des crises.
  • Les causes sous-jacentes des crises d’épilepsie.
  • La fréquence et la nature des décharges.
  • Le résultat et la réponse au traitement.

Quelles sont les principales causes de l’épilepsie ?

Crise d'épilepsie definition

Les crises d’épilepsie peuvent avoir plusieurs origines différentes. En fonction des caractéristiques physiologiques intrinsèques des patients et de leur environnement, tous peuvent se retrouver confrontés à cette pathologie.

Les situations et causes particulières

Isolées et ponctuelles, les crises d’épilepsie peuvent survenir indépendamment de la maladie épileptique en elle-même et ce, pour plusieurs raisons :

  • Les problèmes métaboliques tels que l’hypoglycémie ou l’hypocalcémie.
  • La prise de neuroleptiques, d’antidépresseurs ou tout autre médicament épileptogène.
  • Suite à une intoxication au plomb, au monoxyde de carbone, à la cocaïne et amphétamines.
  • Lors d’un sevrage alcoolique ou la prise abusive d’alcool.

Les causes générales

L’épilepsie est un phénomène plurifactoriel dont les causes ne sont pas toujours simples à trouver. On parlera ainsi de maladie idiopathique.

Parmi les différents facteurs pouvant causer l’épilepsie, on retrouve :

  • Les anomalies au niveau de certaines composantes génétiques.
  • Les lésions du cerveau telles que les tumeurs, les hématomes cérébraux après prise d’anticoagulants ou les accidents vasculaires cérébraux (AVC).
  • Les traumatismes crâniens.
  • La malformation cérébrale suite à une sclérose tubéreuse de Bourneville.
  • Les maladies infectieuses touchant le système nerveux comme la méningite et l’encéphalite.
  • Les maladies systématiques de type lupus érythémateux disséminé.
  • L’alcoolisme chronique.

De plus, les anomalies du développement du cortex peuvent elles aussi être à l’origine des crises d’épilepsie en plus des ondes téléphoniques. Ainsi, il devient nécessaire d’envisager les patchs anti-ondes, un dispositif qui permet de limiter la propagation de ces dernières vers le cerveau.

Les conséquences possibles de l’épilepsie

Les crises d’épilepsie surviennent de manière brusque et incontrôlée. Les personnes atteintes peuvent se retrouver avec des blessures corporelles parfois suite à la perte du contrôle des mouvements.

Les patients épileptiques peuvent subir plusieurs répercussions psychologiques très importantes causées notamment par l’imprévisibilité des décharges, les effets indésirables des médicaments ou encore, les préjugés de l’entourage.

Lorsque les crises sont prolongées dans le temps et qu’un retour à l’état normal n’est pas observé, un traitement d’urgences doit être employé. En effet, il est à souligner que ces dernières peuvent provoquer d’importantes séquelles neurologiques et ce, quel que soit l’âge de individu atteint.

Effectivement, durant une crise à durée prolongée, nombreuses zones du cerveau sont privées d’oxygène. Par ailleurs, des dommages peuvent également être causés aux neurones suite à la sécrétion de substances excitatrices.

Dans certains cas, les crises d’épilepsie peuvent s’avérer mortelles. Etant rare et peu connu, ce phénomène porte le nom de MSIE (mort subite inattendue et inexpliquée en épilepsie). Il peut altérer le rythme cardiaque ainsi que des difficultés respiratoires.

Il est à souligner également qu’être victime de crises d’épilepsie peut être dangereux aussi bien pour le patient que pour son entourage. Des chutes peuvent avoir lieu engendrant ainsi des risques de fractures et de blessures élevés.

Pour finir, les individus atteints de crises épileptiques ont jusqu’à 19 fois plus de chances de se noyer pendant une baignade ou tout simplement, dans leur baignoire.

D’autres risques tels que les accidents de voiture peuvent survenir. Une crise entraîne généralement une perte de contrôle et de conscience qui peut être très dangereuse lorsque la personne est au volent. Dans certaines régions, des restrictions de permis sont imposées en fonction de la capacité des patients à contrôler leurs convulsions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *